Salariés : premiers directeurs des démarches RSE de l’entreprise

Le concept de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) trouve progressivement sa place dans les entreprises en France, comme nous le confirme le récent baromètre des enjeux RSE 2014 réalisé par le cabinet d’audit et conseil BDO, en partenariat avec Malakoff Médéric. L’enquête réalisée sur 240 professionnels de la RSE en entreprise, souligne notamment que les enjeux sociaux au cœur de la stratégie RSE, sont à la fois multiples et indispensables pour améliorer la motivation des collaborateurs en apportant un véritable sens au travail effectué au quotidien.

Aujourd’hui, plus de 8 entreprises sur 10 établissent leurs stratégies à partir des nombreuses pistes de développement offertes par la Responsabilité sociétale des entreprises. Les motivations sont multiples : c’est un moyen d’améliorer la performance, de communiquer une image positive, d’adopter une démarche écologique ou encore de répondre aux grands enjeux sociaux de notre temps. La différenciation sur le marché et l’encouragement à l’innovation apparaissent comme les deux priorités citées par ces organisations (37%).

Des outils existent pour mesurer et évaluer le retour sur investissement des actions mises en place. Dans les faits, au moins la moitié des entreprises ne réalisent pas de bilan chiffré qui leur permettrait de connaître les coûts et les bénéfices des actions RSE et ainsi réajuster leurs objectifs. Il faut savoir que plus de 60 % des professionnels disposent d’indicateurs pour mesurer l’impact des actions sociales en entreprise mais ils se heurtent au fait que ce domaine n’a pas encore atteint la notoriété qu’on pourrait imaginer car, dans plus de 6 entreprises sur 10, la gestion de la politique RSE est placée sous la responsabilité d’une personne, souvent en poste dans les ressources humaines.

Actions RSE/DD

La réussite viendra certainement de la capacité des entreprises à impliquer leurs salariés au cœur d’un projet RSE cohérent et concerté. Valérie de Launey, directrice RH et RSE du Groupe Malakoff Médéric le souligne « On adhère vraiment si l’on se sent acteur. Si la RSE doit être fortement sponsorisée par la direction générale, elle ne peut réussir sans l’engagement des managers et des collaborateurs ». C’est justement dans cette dynamique que s’inscrit L’ARRONDI sur salaire proposé par microDON qui permet aux collaborateurs de s’engager dans un projet solidaire, véritable porteur de valeurs, en réalisant chaque mois des micro-dons pour soutenir des associations et contribuer ainsi à un projet d’intérêt général en co-solidarité avec leur employeur. Encourager l’implication des salariés autour d’un projet fédérateur est la dynamique RSE que devront impulser les entreprises qui souhaiteront assurer durablement leur avenir.

Source : Baromètre BDO / MALAKOFF MEDERIC « Les enjeux 2014 de la RSE et du Développement Durable », Avril 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s